Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Antoinette fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - idées - télérama.fr

Antoinette Fouque (http://www.telerama.fr) a combattu tout au long de sa vie pour faire avancer le droit des femmes. Elle figure parmi les militantes qui ont fondé le Mouvement de Libération des Femmes. A la fin des années soixante-dix, Antoinette Fouque et d'autres activistes font le choix d'enregistrer le MLF comme une association loi 1901.

Antoinette Fouque, Roland Barthes et Luce Irigaray

Diplômée d’études supérieures de Lettres, Antoinette Fouque a exercé la profession d'enseignante. Avec son directeur de thèse, le critique Roland Barthes, la jeune femme obtient un Diplôme d'études approfondies. Pendant cette période, l'étudiante côtoie la romancière Monique Wittig. En 1972, Antoinette Fouque dirige des débats au sujet de la sexualité de la femme sous la houlette de la philosophe Luce Irigaray. Le groupe de réflexion baptisé Psychanalyse et Politique, à l’origine du Mouvement de libération des femmes, a été lancé par cette femme.

Tous les combats pour les droits des femmes ont été appuyés par Antoinette Fouque. le Club Parité 2000 et l’Observatoire de la Misogynie ont été fondés par cette militante. Pour la militante, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : son épouse. Elle le clame lors d'une manifestation parisienne du MLF. Antoinette Fouque s'exprime aux Nations Unies et dans le monde entier pour prendre la défense des femmes.

Théoricienne et auteure

Antoinette Fouque développece qu'elle nomme la féminologie dans plusieurs essais édités entre 1989 et 2012.. Le combat de cette féministe n'a rien à voir avec un activisme féminin excessif, il soutient la place de mère, qui n'est pas d'après elle en contradiction avec avec la libération des femmes. Elle dirige la rédaction du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel rend hommage à celles qui ont été écartées de l'Histoire depuis quarante siècles. Antoinette Fouque déteste les "-isme", qui renvoient à une doctrine. Elle fait dès lors naître le terme "féminologie".

Antoinette Fouque a vu le jour à Marseille. Elle passe une enfance sereine à Marseille. Elle prend consience des soucis que doit affronter une femme quand elle doit assumer ses mission de femme et de mère tout en exerçant une profession lorsqu'elle donne naissance à son premier enfant dans les années 60. Antoinette Fouque a de qui tenir puisque son père est un militant syndicaliste.

Antoinette Fouque voit à quel point les femmes n'occupent que peu de place dans le milieu du livre en fréquentant les milieux intellectuels. Le grand public a découvert de multiples auteures grâce à la maison d’édition de la militante du droit des femmes, qui propose des centaines de livres dédiés à la pensée féminine. Avec Les Editions des femmes, Antoinette Fouque met en avant l'élan littéraire des femmes.